Numéros INAMI : Rejet de la motion de conflit d’intérêts au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

23 novembre 2017 à 11:06

 

La motion relative à un conflit d’intérêts avec le parlement fédéral au sujet du contingentement des numéros INAMI déposée par le PS, cdH, Ecolo et Défi a été rejetée au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le Sénateur-Député MR Jacques BROTCHI y voit une manœuvre purement électoraliste et tient à rétablir la vérité sur ce dossier.

Les auteurs de cette motion occultent complètement les mesures positives en faveur des Francophones prévues dans ce projet de loi et défendues par le MR :

1 - Tous les diplômés qui sont dans le cursus pour l'instant auront un numéro INAMI pour autant que l’examen d’entrée reste d’application. Pour rappel, il n’y a plus de numéros disponibles, ayant tous été utilisés les années précédentes puisqu’il n’y avait pas de filtre à l’entrée des études ; 

2 - Pour 2023, il y aura une augmentation substantielle de 492 à 607 numéros INAMI ;

3 - Le MR s'est battu pour préserver le nombre de médecins formés malgré le dépassement incontrôlé de la part de la Fédération Wallonie-Bruxelles ; 

4 - Un "lissage négatif" étalé sur 15 ans a été obtenu, de même que l’impossibilité de descendre en dessous de 505 numéros INAMI pour les années 2024 et suivantes. C'est un garde-fou d'une importance capitale qui garantit la viabilité de nos facultés de médecine francophones.

"La motion déposée n'a pas de sens ! Les aspirations derrière cette manœuvre ne sont ni favorables à la qualité de la médecine, ni au bon encadrement des futurs médecins. Je rappelle qu’une fois que le candidat médecin est diplômé et spécialisé, le choix du lieu de son installation lui revient entièrement, il n'a aucune obligation pour lui d’exercer en Flandre, en Wallonie ou à Bruxelles. L’impact du projet de loi pour la Wallonie et Bruxelles est minime – de l’ordre de 1 pour 1000 – par rapport au nombre de médecins en activité. Les auteurs de cette motion ne font que déstabiliser les étudiants en médecine francophones au lieu de les défendre !" conclut Jacques BROTCHI.

Photos

23 novembre 2017

Timeline Photos

Toutes les photos

20 novembre 2017

Conseil - 20.11.17

Toutes les photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet