You are here

100 jours du Gouvernement wallon : budget, réforme fiscale et bonne gouvernance

A la une: 
Content: 

Une réforme fiscale entièrement financée

Le 7 septembre dernier, le Gouvernement annoncait une réforme fiscale ambitieuse : suppression de la taxe TV-Redevance, instauration d’un abattement de 20.000 € sur la base imposable des droits d’enregistrement pour le premier bien, suppression des droits de succession pour le conjoint ou cohabitant légal survivant, diminution des droits d’enregistrement pour les donations mobilières, modification du viager afin de le rendre plus praticable et intéressant, préparation du soutien pour les étudiants koteurs, etc. De quoi permettre « une fiscalité plus juste pour les citoyens », comme l’a indiqué le Ministre-Président Willy Borsus.

Accord budgétaire : amélioration de la trajectoire prévue

Le premier conclave budgétaire du Gouvernement wallon a quant à lui permis d’aboutir à un accord avec une amélioration de la trajectoire budgétaire de 100 millions par rapport aux 317 millions € prévus par le précédent Gouvernement. « Un budget vérité qui présente de la confiance, de l’efficacité et des réformes », a précisé le Ministre-Président Willy Borsus.

Cet accord ne contient aucune taxe supplémentaire, ni pour le citoyen, ni pour les entreprises mais prévoit une rationalisation des structures publiques. De plus, une prudence supplémentaire a été prévue par le Gouvernement avec un buffer de 31 millions d’euros.

De la bonne gouvernance

Au-delà des mesures de réduction des frais de fonctionnement des cabinets (salaires, personnel, parc automobile…), le Gouvernement a enteriné une réforme de bonne gouvernance visant à atteindre une Wallonie à 100 % éthique.

Cette réforme vise la transparence à tous les étages, la fin des rémunérations injustifiées et la fin des conflits d’intérêts. Elle prévoit notamment :

- l’élargissement des incompatibilités entre différentes fonctions ;

- des rémunérations strictement plafonnées ;

- la diminution du nombre d’administrateurs dans les intercommunales ;

- le renforcement des obligations de transparence ;

- l’extension des sanctions en cas de non respect des obligations ;

- la publication d’un cadastre et d’un registre des mandats/rémunérations des organismes publics ;

- un meilleur contrôle ;

- l’indépendance des gestionnaires de réseaux de distribution.

Réforme des outils économiques

Le Gouvernement a également validé la réduction du nombre de sociétés et de filiales wallonnes. Objectifs : efficacité, lisibilité et transparence. Le Gouvernement vise une plus grande coordination de la Wallonie en faveur de l’investissement, de la création d’entreprises et du financement des initiatives de celles-ci, des PME et des indépendants.

Autres mesures

Par ailleurs, le Gouvernement a préparé la réforme des allocations familiales, l’extension du réseau des épiceries sociales, la refonte du bail d’habitation, la rénovation de l’éclairage communal (entre autres).

Pour Willy Borsus : “Un travail important a déjà été réalisé. Le Gouvernement se fixe désormais comme priorité d’approuver son Plan d’investissement et bien entendu de poursuivre la mise en oeuvre de la Déclaration de politique régionale.

Vous voulez en savoir plus sur ce sujet ?

 

Prénom

Nom

Email *

Postal Code

 

Picture: 
Square Picture: 
Introduction: 
Cent jours après sa mise en place, le Gouvernement wallon présente déjà un bilan positif et qui se dessine en cinq volets.

User login