You are here

Jordan Godfriaux: "Perwez reste ma priorité!"

A la une: 
Content: 

Jordan Godfriaux, fin juillet, vous avez officiellement suppléé Valérie De Bue (devenue ministre régionale des Pouvoirs locaux, du Logement et des Infrastructures sportives). Comment avez-vous appréhendé ce remplacement ?

J'ai d'abord été surpris car, en tant que troisième suppléant de la liste, entrer au Parlement wallon était inattendu. Très rapidement, je me suis préparé à ce changement qui demande une très bonne organisation.

 

Cette nouvelle aventure, vous la percevez...

... comme une opportunité ! Siéger dans la majorité, c'est l'occasion de pouvoir agir sur le quotidien des gens, d'avoir des moyens d'actions très concrets... via le travail parlementaire. Cette fonction de Député, ce sera aussi pour moi l'opportunité d'offrir davantage de visibilité au groupe Ensemble, actuellement dans l'opposition au conseil communal de Perwez.

 

Perwez, qui ne disparaît pas de votre agenda ?

Perwez reste ma priorité ! Je resterai conseiller communal. Le temps, je le trouverai. Tout est question d'organisation (nous avons d'ailleurs engagé quelqu'un pour compenser dans notre exploitation d'élevage de porcs, à Malèves, où j'ai la chance de pouvoir déjà compter sur mon épouse et ma famille). Beaucoup de gens et d'amis m'ont déjà questionné à ce sujet mais qu'ils soient rassurés : il n'est pas question d'oublier ma commune ni de me détacher du terrain. Je suis un homme comme un autre ; je n'ai pas envie de changer ma nature sous prétexte que je suis devenu député régional.

 

Que peut-on vous souhaiter pour les mois qui viennent ?

D'être le plus vite possible pleinement actif dans les différents dossiers que j'ai déjà commencé à suivre. J'ai, à ce titre, la chance d'être membre effectif de la commission de l'Agriculture, du Tourisme et du Développement rural, soit des thématiques qui me sont chères.

Picture: 
Square Picture: 
Introduction: 
Député régional depuis fin juillet, Jordan Godfriaux vient de vivre sa première rentrée parlementaire à Namur. Interview d'un élu motivé et qui garde les pieds sur terre.

User login