You are here

Un Waterlootois ministre pour une semaine

A la une: 
Content: 

Le Jeugd Parlement Jeunesse se déroule traditionnellement durant la semaine du congé de Carnaval dans les installations du Sénat. Pour cette neuvième édition, un Jeune MR du Brabant wallon occupe un des quatre sièges du gouvernement. Son nom ? Maximilien Jacquemin, citoyen de Waterloo, membre des Jeunes Mr du Brabant wallon (où il est délégué aux sections et porte-parole) et temporairement ministre de la Justice.

 

Maximilien, ta participation au Jeugd Parlement Jeunesse n'est pas une première. Comment tout cela a-t-il commencé ?

C'est en découvrant une affiche sur mon campus que j'ai entendu parler de cet événement. Hors délai, j'ai tenté ma chance l'année d'après, voyant ma candidature acceptée. La première fois, j'ai été simple Sénateur. Douze mois plus tard, je suis devenu vice-Président du parti libéral et Président l'année suivante. Là, j'ai postulé pour devenir un des quatre ministres. Ca a fonctionné... et je ne le regrette pas !

 

Ministre, cela implique quoi ?

C'est en fait à nous quatre d'amener le débat au sein de l'assemblée au travers de nos projets de loi. Le mien, en tant que ministre de la Justice, porte sur la réforme des prisons dans le sens d'une amélioration des conditions de détention. Il y a beaucoup d'aspects qui pourraient être améliorés, par exemple si l'on refédéralisait certaines compétences... Ce texte, je l'ai préparé seul, pendant une demi-année. A moi, maintenant, de le défendre face aux Sénateurs qui s'y opposent. Ce qui est, j'avoue, une super expérience.

 

Peut-on parler de jeu de rôle ?

Dans un sens, oui. Même s'il ne s'agit que d'une simulation, après quelques secondes dans l'hémicycle, on oublie vite qui on est vraiment et on se prend au jeu sans toutefois se prendre trop au sérieux.

 

Qu'est-ce qui te plaît, globalement, dans le Jeugd Parlement Jeunesse ?

J'adore le débat, les enjeux et questions de société, le fait de devoir défendre ses idées... Il y a aussi l'opportunité de rencontrer des jeunes de 18 à 25 ans de toutes les parties du pays. Ces contacts inter-communautés sont, à mon sens, trop rares en Belgique.

 

Envie de prolonger l'expérience l'année prochaine ?

Ce sera sans moi vu que je serai alors en année d'étude au Danemark... Mais, par contre, je me laisserais volontiers tenter par l'aventure des élections communales à Waterloo. Je suis déjà administrateur au Centre culturel et cela me plairait de pouvoir m'investir davantage dans la gestion de ma commune.

Picture: 
Square Picture: 
Introduction: 
Maximilien Jacquemin participe actuellement à la neuvième session du Jeugd Parlement Jeunesse dans les installations du Sénat. Retour sur cette expérience originale avec ce membre des Jeunes MR du Brabant wallon.

User login