You are here

Le comité de concertation ne doit plus être un endroit de confrontation

A la une: 
Content: 

« Paul Magnette, qui remet en cause le tax shift fédéral, n’a pas compris le sens de mon appel lancé la semaine dernière : le comité de concertation doit être le lieu du dialogue entre les différents gouvernements, afin de travailler ensemble au bien-être de notre population. Si certains niveaux de pouvoir y viennent avec l’intention de remettre en cause les décisions prises par d’autres, nous passerons à côté de cet objectif », recadre le président du MR. 

 

Pour Olivier Chastel, le comité de concertation doit travailler sur les grands dossiers transversaux. « Il est nécessaire d’avancer en front uni. Evitons les postures politiciennes et les oppositions stériles. Travaillons ensemble à la recherche de solutions constructives. Cela nous rendra plus fort, par exemple pour négocier avec l’Europe », déclare Olivier Chastel.

 

Le président du MR regrette que le ministre-président wallon Paul Magnette reste bloqué dans une logique de confrontation. « Je n’entends pas la Flandre remettre en cause les décisions du gouvernement fédéral », dit Olivier Chastel. « Et le gouvernement fédéral ne compte pas profiter du comité de concertation pour critiquer des décisions prises au niveau wallon ». Olivier Chastel le disait la semaine dernière : notre pays a besoin de confiance, de dynamisme et d’optimisme. « Paul Magnette continue pourtant à accabler le fédéral de tous les maux. Dans ce contexte de Belgium bashing, la population attend autre chose de ses élus que ce genre de petits jeux politiques », conclut-il.

 

Picture: 
Square Picture: 
Introduction: 
Les propos tenus dans différents médias par le ministre-président wallon Paul Magnette font réagir le président du MR Olivier Chastel.
Tags: 
Facebook Picture: 

User login