Contrats-Programmes : « Les choix subjectifs de la Ministre Gréoli vont peser lourds sur le secteur culturel carolo »

29 novembre 2017 à 15:50

 

Dans la confection des nouveaux contrats-programmes des arts de la scène, qui dessineront les contours du paysage culturel en Fédération Wallonie-Bruxelles jusque 2022, le député MR Philippe KNAEPEN dénonce les choix opérés par la Ministre de la Culture Alda Gréoli (cdH) qui lèsent Charleroi.

En effet, malgré la promesse faite en 2016 d’augmenter substantiellement les subventions du théâtre de l’Ancre, il recevra finalement 100.000 euros de moins qu’attendu. Et Le Rockerill, quant à lui, voit son subside raboté de 140.000 euros et ce, malgré une augmentation de 12 % du budget à octroyer (soit 93 millions au lieu des 83 millions prévus à l’origine).

« La Ministre Gréoli n’a pas respecté sa parole ! Et Charleroi est à nouveau le parent pauvre de la Fédération… C’est inadmissible ! En mon nom bien sûr, mais aussi au nom des mandataires MR de la fédération de Charleroi et de nombreux carolos, je m’insurge contre une politique de la culture décidée à l’emporte-pièce. Le paysage culturel carolo est extrêmement diversifié. Il y a une multitude d’acteurs qui portent des projets ambitieux. Soutenir ces projets, c’est soutenir le redéploiement socio-économique de Charleroi. Les choix subjectifs de la Ministre vont peser lourd sur les finances déjà serrées du secteur culturel carolo : pertes d’emplois, projets annulés, partenariats mis en danger… On ne peut pas tolérer cette politique de la culture au rabais ! », déplore Philippe KNAEPEN.

Photos

20 janvier 2018

Tournée des voeux 2018 - Libramont

Toutes les photos

19 janvier 2018

Timeline Photos

Toutes les photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet